Tapez et appuyez sur Entrée.

La culture hip-hop dans l’univers bass music

Miniature - La fusion du rap et de la bass music - La bass music dans la culture hip-hop

Crédits d’image: Adobe Stock, Buygore, Jason Persse from Brooklyn, USA — Gucci Mane 3, Circus Records, Deadbeats, Skrillex & Rick Ross – Purple Lamborghini.

On se met dans l’ambiance

Avant de commencer à discuter, je trouvais sympa de vous préparer une petite playlist Spotify et Deezer pour se mettre directement dans l’ambiance pendant la lecture du dossier. La playlist est constituée des artistes et chansons cités dans l’article afin de ne pas polluer la page avec divers lecteurs audio entre chaque paragraphe.

Aussi, pour les non-connaisseurs, voici un mini-lexique de termes fréquemment utilisé souvent hérité de l’anglais:

  • Prod(s) : partie instrumentale d’un morceau de hip-hop
  • EDM : Acronyme signifiant Electronic Dance Music, regroupe toute une variété de genres de musique électronique
  • Beatmaker : compositeur de morceaux instrumentaux de hip-hop
  • Featuring : participation d’un artiste sur un titre ou l’album de quelqu’un d’autre

Les collaborations de la culture hip-hop dans l’univers bass music

Évidemment, comme on parle d’attirance mutuelle et un apport culturel fort d’un côté comme de l’autre, il est logique que les grands de l’univers bass music et EDM veulent collaborer avec des rappeurs comme expliqué dans la thématique de l’attirance mutuelle. Voici une fois de plus une sélection qualitative et significative de ces dernières années plutôt qu’une liste exhaustive.


On commence avec le rappeur américain Gucci Mane (connu pour son apport à la trap en générale et ses multiples mixtapes, albums et contributions depuis le milieu des années 2000). Le rappeur collabore avec Borgore en 2018 sur le titre “MOP”, en featuring avec Thirty Rack (le projet rap du producteur d’EDM Carnage). Un titre plus que réussi avec une ambiance sombre et nerveuse maîtrisée par l’expérience des artistes.

On continue avec les légendaires Method Man et Redman qui en quelques années, on laissé par mal de traces dans l’univers de la bass music pour le plus grand plaisir des fans. Comment ne pas citer le titre “The Pit” de Method Man avec l’artiste Doctor P en 2013, devenu un classique. En 2016, Redman s’associe au DJ Jayceeoh et créent le duo 1000VOLTS. Un duo survolté avec des chansons dubstep explosives de qualité avec le flow endiablé du rappeur. On retiendra également l’association avec des artistes comme Datsik (sur le titre “Monster”), et leur excellent EP “Power Up” (avec Zeds Dead, Dion Timmer ou encore Nato Feelz).

On citera également le légendaire groupe Wu-Tang Clan ayant dédié une compilation entière au dubstep avec “Wu-Tang Meets the Indie Culture, Vol. 2: Enter the Dubstep”.

On passe maintenant sur la West Coast avec Snoop Dogg, qui collabore avec Datsik en 2015 sur l’excellent titre “Smoke Bomb”. Un titre efficace qui associe à la perfection les deux univers.
Ensuite, le groupe californien Cypress Hill, collabore avec Rusko sur un EP de cinq titre sobrement intitulé “Cypress X Rusko” dont un titre en featuring avec Damian Marley. Pour un rendu mélangeant ligne de basse, hip-hop, sonorité reggae et à l’ancienne en fonction des titres, un mélange tout aussi qualitatif que surprenant.

Cypress Hill X Rusko - EP
Cypress Hill X Rusko – EP

On termine les États-Unis par l’un des acteurs les plus connus de la scène électronique mondiale, Skrillex. Au fil des années, il a collaboré avec succès avec plusieurs artistes de la culture hip-hop. 

On retiendra “Wild for the Night” en 2013 avec les DJs Birdy Nam Nam et le rappeur A$AP Rocky qui devient vite un titre réputé internationalement tellement le mélange des deux artistes est réussi. “El Chapo” en 2015, fusion mythique avec le rappeur The Game, et “Purple Lamborghini” en 2016, avec le rappeur Rick Ross pour la bande originale du film Suicide Squad.

Cette thématique touche à sa fin avec une association internationale entre le rappeur, chanteur Childish Gambino et le producteur anglais Flux Pavilion (au faite, pourquoi Flux Pavilion s’appelle Flux Pavilion?) sur le titre “Do Or Die” en 2013. Association plus que réussie avec un refrain entraînant sur une ligne de basse maîtrisée et reconnaissable de l’artiste britannique.

Je voyage à travers les années pour montrer une fois de plus l’attrait mutuel des deux genres, mais aussi grâce aux plus anciennes collaborations, l’héritage de celles-ci sur les nouvelles générations de producteurs de musique électronique. C’est d’ailleurs le sujet de notre dernière thématique qui arrive très bientôt.

Crédits d’image: Adobe Stock, Buygore, Jason Persse from Brooklyn, USA — Gucci Mane 3, Circus Records, Deadbeats, Skrillex & Rick Ross – Purple Lamborghini.

Juste pour info

Nous n’avons pas la science infuse, tous les articles sont issus d’un avis personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *