Tapez et appuyez sur Entrée.

Art

L’art, l’énigme d’un néophyte !

Miniature - L’art, l’énigme d’un néophyte

Crédits d’image: Adobe Stock, Succession Marcel Duchamp / ADAGP / Agence photo de la RMN-GP / Christian Bahier / Philippe Mige, Kasimir Malevitch — Tretyakov Gallery, Jens Cederskjold.

L’art est pour moi une forme d’expression, une manière de partager un sentiment, de représenter les choses tant réelles qu’imaginaires, tout en gardant une certaine beauté. Cette beauté, si elle ne saute pas aux yeux, se fait ressentir au travers d’une certaine technique, créant ainsi une harmonie agréable à l’oreille, à l’œil ou à la pensée. 

La musique me permet de m’évader, la peinture m’enracine dans notre histoire et le théâtre me permet de vivre par procuration les histoires qui se jouent. 

Mais voilà qu’en me penchant sur des artistes plus contemporains, je découvre Duchamp, Malevitch et Manzoni avec, respectivement, un urinoir renversé rebaptisé « fontaine », un carré noir sur fond blanc et une boite de conserve « Merda d’artista ». 

Là, j’ai décroché, mon côté rationnel en a pris un coup, je n’y comprends rien. Où sont les sentiments, la technique ou même la beauté ? J’ai l’impression que l’art perd de sa beauté et gagne en complexité, devient inaccessible. 

Après des semaines de réflexions, j’en suis venu à la conclusion que si l’art s’exprime de multiples façons, il peut s’interpréter de tout autant de manières. Une œuvre naît d’un panel de sentiments et de réflexions, passe par le réalisme ou par l’abstrait. Le laid devient beau, et la beauté s’efface pour laisser place au complexe. L’art permet de transporter des idées philosophiques au-delà de ce que l’œil naïf ne voit.  

Alors, peut-être n’ai-je pas les codes, suis-je simplement cet œil encore trop naïf que pour voir au-delà du visible… Mais une chose m’est certaine, la beauté de l’art réside dans les réflexions qu’elle fait germer en nous et des discussions qui en découlent.

Crédits d’image: Adobe Stock, Succession Marcel Duchamp / ADAGP / Agence photo de la RMN-GP / Christian Bahier / Philippe Mige, Kasimir Malevitch — Tretyakov Gallery, Jens Cederskjold.

Juste pour info

Nous n’avons pas la science infuse, tous les articles sont issus d’un avis personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *