Tapez et appuyez sur Entrée.

Le mémo de Sou

Miniature - Le mémo de Sou

Crédits d’image: 7kulturs asbl.

2020 vous a laissé un goût amer ? Nous aussi…

Nous ? Nous qui ? Nous, ce sont tous les intervenants du secteur artistique. 

À croire que l’on vit dans une mauvaise série Netflix. La saison 1 débute au mois de mars lorsqu’une pandémie mondiale ravage tout sur son passage. Les frontières sont bloquées, les commerces et autres espaces publics sont sommés de fermer : le monde est confiné.

Saison 1

Tout le pays se retrouve comme mis sur pause et les conséquences arrivent bien vite : une économie en chute, un régime de la terreur, des guerres de papier toilette et du rationnement de farine…

On a beaucoup entendu parler des coiffeurs déconfits, des restaurateurs en détresse. Mais quid de la nourriture de l’âme ? En effet, la fenêtre sur le monde et ses diversités, qu’est la culture, est également condamnée à se clore.

Dans la saison 1 de cette série, les musées et bibliothèques sont fermés, toute initiative artistique jusqu’en août est annulée, les projecteurs des théâtres et des cinémas resteront éteints. Il en va de la survie de notre espèce dit-on.

Mais la survie commence par le nerf de la guerre et durant cette période, bon nombre de créatifs et créateurs en mal de prestations restent financièrement exsangues. Aucune compensation n’est proposée pour pallier ce manque à gagner. On voit circuler sur tous les réseaux cette inscription blanche sur fond noir :

Je suis artiste et je n’ai toujours reçu aucune aide

Le vaste milieu de la culture est le grand oublié des pourparlers, on a laissé bébé dans un coin.

L’été avait vaguement ramené avec lui l’espoir : moyennant des adaptations, les lieux d’expositions ouvrent à nouveau. Certaines villes maintiennent leurs événements culturels à l’image de la ville de Mons et son parcours d’orientation où plusieurs mouvements artistiques ont pu être présentés chaque week-end. Cependant, on ne peut reprocher la maigreur de ces initiatives au vu des chiffres de contamination de cette essence de pangolin (un peu d’humour).

Après l’espoir, la saison 2

Et oui, car quand il n’y en a plus, il y en a encore. Deuxième service pour le confinement et son lot fermeture et d’annulation. Début novembre, les mesures prises lors de la première saison sont renforcées, et ce, jusqu’à la mi-décembre. 

Il faut savoir que pour énormément d’artistes (notamment d’artistes de rue) la période de fin d’année est la plus riche en propositions. Ces prises de décision impactent une fois de plus le monde artistique.

Si nous, artistes, avons été lésés, il en est de même pour les amateurs de contenus culturels.

Aujourd’hui 2021 a pointé le bout de son nez, masqué. Avec de nombreux efforts d’adaptation structurels pour rouvrir leurs portes. 

Il se veut plein d’espoir, mais reste peu rassurant. Certains centres d’expression et de créativité ont reçu quelques deniers par le ministère de la Culture pour compenser le manque à gagner de la période de mars 2020 à… Juin de la même année… Quid du reste ? Et quid des plus petites structures ?

Rien ne se perd, tout se transforme

Pour ne pas terminer cette page sur un suicide collectif avec l’avènement de la fin du monde, il est important de souligner toutes les bonnes initiatives mises en place pour donner accès à la culture à distance. En effet, les créatifs n’ont pas laissé tarir leur feu sacré.

Grâce aux réseaux sociaux, les artistes ont exprimé leurs divers talents au cours de vidéos, de lives ou de reels. D’un point de vue plus pictural, l’Inktober est tombé à pic : un thème quotidien à exploiter artistiquement.

Big up aux librairies et institutions artistiques officielles qui ont mis en place des systèmes de réservations pour continuer à ouvrir. 

Et surtout, salutations distinguées aux consommateurs d’Art en tous genres qui, par leur soutien maintiennent ainsi la flamme en attendant des jours meilleurs.

Continuer d’ouvrir vos esprits et nourrir votre âme ! Soutenez-nous !

Crédits d’image: 7kulturs asbl.

Juste pour info

Nous n’avons pas la science infuse, tous les articles sont issus d’un avis personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *